Ménopause : définition, troubles, symptômes : bouffées de chaleur, irritabilité, fatigue ...

La ménopause

A partir de quand peut-on parler de ménopause ?

La ménopause est par convention la période qui commence environ une année après les dernières règles. Certains signes déjà présents à la pré-ménopause se confirment à la ménopause et sont diversement exprimés car chaque femme réagit à sa façon, tant au niveau des troubles que de leur intensité.

Que se passe-t-il à cette période de ménopause ?

Pendant cette phase, l’activité des ovaires continue de ralentir et nous souffrons alors d’un manque d’oestrogènes (ou hypo-oestrogénie). En temps normal, les oestrogènes agissent sur un grand nombre d’organes possédant des récepteurs d’oestrogènes, notamment les os, la peau, le cerveau, les seins, le coeur, les vaisseaux et les organes génitaux. La disparition des oestrogènes à la ménopause va donc avoir des conséquences au niveau de tous les organes.

Pourquoi avons-nous des bouffées de chaleur ?

Les bouffées de chaleur sont liées à une hypoestrogénie. Nous observons des perturbations au niveau des neurotransmetteurs cérébraux : la dopamine et la sérotonine, qui entrainent un dysfonctionnement du centre de l’hypothalamus responsable de la régulation de la température interne du corps. Ce dysfonctionnement s’illustre par des troubles climatériques comme des bouffées de chaleur, des sueurs nocturnes… Les principales gênes à la qualité de notre vie de femme ménopausée sont d'ailleurs les bouffées de chaleur constatées chez 3 femmes sur 4.

Quels sont les autres désagréments ?

D’autres désagréments sont également liés au manque d’oestrogènes :

  • Jambes lourdes dues à une insuffisance veineuse
  • Fatigue
  • Troubles du sommeil
  • Sécheresse cutanée
  • Sécheresse vaginale
  • Troubles de la sexualité (dyspareunie, baisse de la libido)
  • Variations de l’humeur (irritation, nervosité)
  • Notre taux de cholestérol peut aussi augmenter et nous risquons d’avoir des difficultés à contrôler notre poids.
  • Prise de poids
  • Bouffées de chaleur :
    - 70 à 75% des femmes ressentent des bouffées de chaleur
    - Leur nombre et leur intensité fluctuent énormément selon les femmes.
    - Leur durée varie de quelques secondes à quelques minutes
    - Elles prédominent au niveau du cou, du visage et de la poitrine accompagnées d'une transpiration plus ou moins importante

Ces troubles vasomoteurs sont les signes les plus courants de la ménopause.

La ménopause peut avoir des répercussions notoires 10, 20 ou 30 ans après l’arrêt des règles, mais comme pour la pré-ménopause, les variations individuelles sont très importantes. Sur le long terme, les risques de la ménopause installée sont principalement l’ostéoporose et les troubles cardiovasculaires, qui méritent un suivi médical attentif.

Conseils et hygiène de vie

La ménopause est une période dans la vie des femmes où la féminité peut être mise à mal. Rondeurs abdominales, jambes lourdes, rétention d’eau... Une hygiène de vie adaptée vous permettra de conserver votre féminité tout au long de cette période.

  • Pratiquez régulièrement une activité physique qui fait travailler le coeur et les articulations et favorise la circulation veineuse au niveau des jambes, comme la marche ou le vélo.
  • Lors des longues journées d’été n’hésitez pas à rafraichir vos jambes avec un jet d’eau pour limiter la sensation de jambes lourdes. Effectuez un mouvement de bas en haut pour tonifier les veines de vos jambes.
  • N’oubliez pas de boire de l’eau, au moins 1,5L par jour.
  • Limitez le sel qui est un facteur important de la rétention d’eau.
  • Ne négligez pas votre apport en calcium, la diminution du taux d’oestrogène fragilise les os et favorise l’apparition de l’ostéoporose.
  • Restez active sexuellement afin de préserver votre féminité.